cycle — mondialisation


la planète des hommes


En résidence au Théâtre de l'Usine à Eragny...


Depuis 2015, le Théâtre de l’Usine et son équipe accompagnent la Compagnie La Controverse dans sa création. D'abord partenaire du spectacle Les Maîtres du Monde, farce économico-satirique pour acteurs et marionnettes d’après l’oeuvre de Jean Ziegler, le Théâtre de l’Usine l'a ensuite accompagnée en 2020 en production sur Karnaval, sa dernière création (cycle des Identités).


Désireux de poursuivre ce compagnonnage, le Théâtre a choisi d'inscrire Marie-Charlotte Biais et son équipe dans une résidence annuelle autour d'un projet à destination du jeune public.
L’époque est aux challenges, la complicité qui nous lie aujourd’hui nous offre les moyens de rêver ensemble une création qui s'inscrit dans le contexte de crise sanitaire COVID-19 difficile.


Un projet de recherche et de création artistique


Ce deuxième volet propose de renforcer la démarche et de creuser la recherche entamée avec Les Maîtres du Monde. Pour aller plus loin dans le projet pédagogique, pour répondre au mieux aux questions politiques que l’époque pose à nos enfants, pour que la création peuple encore leur vie, et que la nôtre ait encore du sens…


Nous créons La Planète des Hommes, 2 formes courtes pour acteurs et marionnettes suivies de rencontres, à destination du jeune public en milieu scolaire et socio-éducatif.
Inégalités et Anthropocentrisme.Comprendre le monde, donner des outils d’observation critique à travers le prisme de la farce et du jeu.



Rencontre avec les publics : démarche artistique et processus de création


Il s’agit pour nous de créer deux objets qui répondent aux questions que les enfants se posent sur la marche du monde. Nous voulons créer en aller-retours, AVEC ET POUR EUX.
Nous voulons les inclure dans le processus même de création, dès la première phase, celui de la recherche. Nous voulons commencer le travail par une rencontre, par des questions, par des échanges.


Nous voulons faire de ces rencontres le socle de nos dramaturgies. Nous voulons écrire les textes en échos directs à ces échanges. Nous voulons que nos créations soient littéralement des réponses à leurs questions.


De l’angle « panoramique » proposé dans l’épisode sur le thème des Inégalités à celui « macro » de l’épisode consacré à l’anthropocentrisme, nous voulons offrir deux niveaux d’accès au monde de l’économie.


Vers une forme marionnettique mobile


Chaque épisode a une durée d'environ 30 minutes et est suivi d’une rencontre-débat avec les élèves. Chaque épisode nécessite un dispositif scénographique minimum, forme de castelet pour marionnette adapté aux salles de classe. Nous le voulons léger et fonctionnel, simple et ultra mobile.
Chaque épisode est porté par deux actrices.eurs-marionnettistes.


URBS/ 1er épisode




Création et tournée en Juillet 2021 dans le cadre de l'été Culturel de la DRAC IDF.


Extrait du texte :


« Cette histoire s'est passée dans le futur. Grâce au progrès technique, les êtres humains vivaient en harmonie avec la Nature. Jouissant de la supériorité incontestable de leur cerveau, l'outil le plus puissant jamais mis à la disposition d'un mammifère, ils étaient parvenus à créer Zebran, la première intelligence artificielle biologique. (…)
Sous la férule impitoyable de leur Dieu-outil, tous les humains se mirent au travail.
Ils bâtirent enfin la Babel ancestrale, la ville-monde unique aux remparts infranchissables…
Jusqu’au jour où… Pffiou !



Noir.
Vautour vole.



VAUTOUR
J’ai tout vu de là-haut
Les vents gonfler, les eaux monter, le ciel se déchirer,
J’ai tout vu
Urbs a été balayée comme on balaye une colonne de fourmis d’un grand revers de plume. »


Décor de fin du monde (ou de commencement ?), le grand déluge a ruiné la grande entreprise du progrès humain. Se retrouvent seuls sur un bout de terre, ou de plastique flottant : Vautour, Pingouin, Colibri, Capucin, une fleur et… Momo, le dernier spécimen humain, génétiquement bloqué à l’âge de 4 ans, l’enfant ancien-Roi-de-Urbs , insupportable et capricieux.
Prédation, coopération, diplomatie et entraide… qui manquera à qui ? À quoi ? Comment habiter ensemble ce nouveau monde ?
Urbs est une fable grinçante et drôle où les animaux philosophent sur la toute relative nécessité de la survie de l’Homme. Elle invite à interroger notre rapport aux non humains et propose une forme de « réinsertion de l’Homme dans son milieu naturel ».


Distribution:
Intervenante principale: Myriam BARAN, éco-éthologue et journaliste scientifique.
Intervenante : Julie PEGHINI, anthropologue et maître de conférence à Paris VIII.
Auteur: Jean-Marc ROYON
Mise en scène: Marie Charlotte BIAIS
Conception et construction marionnettes: Alexandra Shiva MÉLIS
Conception, construction scénographique et regard dramaturgique: Patrick JANVIER
Jeu: Sylvain BLANCHARD et Carles ROMERO-VIDAL
Invités aux rencontres-débats: Eric WITTERSHEIM, anthropologue, cinéaste et maître de conférence à l'EHESS et Jean-Luc PORQUET, journaliste au Canard enchaîné (rubriques mondialisation et écologie) et écrivain.
Coordination: Laure DESBANS / Théâtre de l'Usine
Administration: Ioanna BRASSART
Photos: Solenne DAVIAU / Théâtre de l'Usine


Mercredi 21 juillet: à la Maison de quartier des Louvrais
Jeudi 22 juillet: à la Source Villarceaux de Chaussy
Jeudi 22 juillet: au Centre Social d'Eragny
Vendredi 23 juillet: à l'Espace Marianne de Magny-en-Vexin
Vendredi 30 juillet à 15h à la Maison de quartier de Marcouville


Prochainement au Théâtre de l'Usine à Eragny, du 06 au 10 Avril 2022.




INÉGALITÉS (titre provisoire)/ 2ème épisode


Création prévue en Février 2022.


Distribution:
Intervenante principale: Monique PINÇON-CHARLOT, sociologue.
Auteur: Jean-Marc ROYON
Mise en scène: Marie Charlotte BIAIS
Conception et construction marionnettes: Alexandra Shiva MÉLIS
Conception, construction scénographique: en cours
Jeu: en cours
Invités aux rencontres-débats: en cours.
Administration: Ioanna BRASSART




Images URBS, Juillet 2021.